L'ADDA du Lot, Agence départementale pour le spectacle vivant, le Parc naturel régional des causses du Quercy,
la Communauté de communes Lalbenque-Limogne et leurs partenaires ont le plaisir de vous annoncer :
Ma langue maternelle va mourir
et j’ai du mal à vous parler d’amour
du conteur Yannick Jaulin
Jaulin aime les mots, ce n’est pas nouveau. La langue est son outil de travail et le voilà qui parle de son outil. Il raconte joyeusement son amour des langues en duo avec Alain Larribet, musicien du monde et béarnais. Il met des mots sur les siens, sur son héritage, sur la honte des patois, sur la résistance à l’uniformisation, sur la jouissance d’utiliser une langue non normalisée, pleine de sève et de jeunesse du monde. Un spectacle comme un jardin de simples, vivifiant et curatif.
« Je continue à fouiller l’identité, mon identité.
Il y a urgence pour moi à parler de langue, de langue maternelle.
De ce qui reste de la mienne, comme outil poétique pour musser mes yeux dans les ailleurs du monde. » Y. Jaulin
Samedi 18 mai - 20h30
La Halle - Limogne-en-Quercy
Infos et réservation : La Halle - 05 65 24 64 28
Tarifs : 8 € / 12 €
Tout public à partir de 7 ans
Durée : 1 heure
*
Repas partagé avec Yannick Jaulin
Vendredi 17 mai - 19h
RDV devant l’église d’Aujols
Infos : Aujols Culture et Loisirs - 06 85 19 65 96
A la veille du spectacle « Ma langue maternelle... », venez échanger avec Yannick Jaulin lors d’un repas champêtre sous les arbres. Venez avec un plat à partager, sans oublier assiettes et couverts.
Un partenariat Parc naturel régional des causses du Quercy / Agence départementale pour le spectacle vivant (ADDA) dans le cadre des « Parcours artistiques dans le Lot pour l’enfance et la jeunesse 2018-19 », proposés par l’ADDA du Lot, et des « Rendez-vous culturels » proposés par le Parc, avec le soutien de la communauté de communes du Pays de Lalbenque-Limogne, en association avec la Bibliothèque Départementale du Lot, l’Office de tourisme, la médiathèque intercommunale du Pays de Lalbenque-Limogne, la salle culturelle communautaire La Halle à Limogne-en-Quercy, les associations Caus(s)es communes, Aujols culture et loisirs, Visages d’ailleurs et Les Amis de Lalbenque.

 

« Les Parcours artistiques dans le Lot pour l’enfance et la jeunesse » sont le fruit de nombreuses collaborations, de partenariats renouvelés avec les structures culturelles, la Bibliothèque départementale, l’Education Nationale et les acteurs locaux. Les Parcours artistiques convient les jeunes Lotois et leur famille à découvrir différentes formes et écritures des arts vivants. » 

Mr Le Maire et son conseil invitent tous nos habitants à la cérémonie commémorative de l'armistice du 11 novembre 1918 à 11h30 avec un dépôt de gerbe et une lecture des enfants du village morts pour la France, suivi d'un verre de l'amitié à la salle des fêtes.

 

"Tous les monuments aux morts  plaident pour un net et irréversible bouleversement de la hiérarchie sociale, du moins masculine...égalité des hommes devant la mort, quant à la loi et quant au statut dans la cité , mais les femmes sont exclues, malgré leurs engagements sans faille dans ce qui a permis le déroulement de la catastrophe revendiquéee jusqu'à son terme.

Le deuil n'est pas terminé, les historiens bornent ce "court XX e siécle "par l'année 1914 avec le déclenchement du conflit européen et par l'année 1989 avec la destruction du rideau de fer  qui s'éparait l'Europe démocratique de l'Europe totalitaire.

Les historiens  ne parlent plus de victoires française en 1918 mais de suicide collectif de l'Europe.

Peut- être la longue séquence commémorative qui commence nous aidera t-elle à accepter un imaginaire contemporain vrai, lié à ce passé collectif, si proche et si radicalement différent du nôtre, en répondant finalement à la question historique fondamentale: Qui sommes nous? D'où venons nous?"d'après le livre 1914/1918 Le Canton de Gramat (source Association Racine d'après le livre )

Maryline Cazal (à gauche) et les peintres exposants.
Maryline Cazal (à gauche) et les peintres exposants.

Une trentaine de personnes étaient présentes samedi 4 août  2018 à la salle des fêtes pour assister au vernissage de la première exposition de peinture organisée par le comité des fêtes Le Bastit animation. Régis Angélibert, président du comité des fêtes, a fait remarquer que, outre les animations traditionnelles proposées par le comité, pétanque, belote, repas…, la culture, comme le montre cette exposition, n'était pas oubliée. Ce qu'a confirmé ensuite l'adjointe au maire Brigitte Duflot avant de laisser la parole à Maryline Cazal, à l'origine de cet évènement. Dans son intervention elle a remercié chaleureusement les dix peintres qui ont répondu favorablement à sa demande, Marjorie Bisson, Sophie Bougaret (13 ans), Alice Charpille (11 ans), Coline, Corine Coq, Rozenn Delclaux, Brigitte Hansen, Dominique JauJay-Dif, Pierre Marion et Sophie Sutorius. Elle souligne que tous ont de près ou de loin des attaches avec la commune du Bastit. Ce sont ainsi une soixantaine de toiles qu'elle a mises en place dans la salle des fêtes avec l'aide de ses parents. Ensuite lors du tour de l'exposition, chaque artiste a présenté ses réalisations à l'assistance. JauJay-Dif, ses tempera sur bois à l'œuf, Brigitte Hansen, ses peintures à l'huile sur toile et sa recherche de gris couleur, Coline, ses paysages à l'huile et aquarelles, Corine Coq, son travail à l'huile qu'elle décrit peu académique, Pierre Marion, ses premiers tableaux et Sophie Bougaret, ses chats au fusain. Un cocktail préparé par Maryline et sa famille a clôturé le vernissage. (source La Depêche du Midi)

Une icône de Saint Blaise pour les paroissiens

 

Dominique Jaujay-Dif et l'icône de Saint Blaise.
Dominique Jaujay-Dif et l'icône de Saint Blaise.

Lors de la messe de Toussaint célébrée le 4 novembre, le père Jean-Baptiste Dijon a béni une icône peinte de Saint-Blaise, saint patron de la paroisse du Bastit, offerte aux paroissiens de la commune par Dominique Jaujay-Dif.

Restauratrice de tableaux et professeur de peinture en région parisienne, a voulu par ce geste remercier les habitants du Bastit qui l'ont accueillie, elle et son époux, avec beaucoup de chaleur durant les vacances depuis 1999. D. Jaujay-Dif précise : «J'avais tout simplement besoin de dire «merci» par cette icône qui n'est pas un simple panneau de bois peint, mais un engagement profond». Après l'office et pendant le pot de l'amitié préparé par Jeannette Roumieux, l'artiste a indiqué que cette icône représentait Saint Blaise, médecin et évêque de Sébaste en Arménie, mort martyrisé en 316. Elle est peinte sur une planche de tilleul sur laquelle on colle une pièce de lin ou de coton sur laquelle on applique ensuite 12 couches d'apprêt à base de colle de peau de lapin et de blanc de Meudon. La peinture est fabriquée par l'iconographe avec du jaune d'œuf et des pigments. L'auréole du saint (ou nimbe) est dorée à la feuille d'or. L'icône, après séchage de la peinture, est vernie avec de l'huile de lin cuite (olifa). Le maire de la commune Hervé Destrel et toutes les personnes présentes ont chaleureusement remercié D. Jaujay-Dif pour cette attention envers leur commune.

Belle montgolfière ... 

Belle montgolfière,
Comme tu es fière
De pouvoir t'élancer
En toute liberté.

Errant au gré du vent
Tu avances, effleurant,
Les champs de blé dorés
Par le soleil d'été.

Mais au crépuscule,
Comme une petite bulle,
Tu redescend des cieux.

 

Dans un dernier soupir,
Tu t'offres avec plaisir
Un repos silencieux.

(crédit photo Jacky Duflot)

Les grues cendrées migrent au dessus de nos têtes

Nous sommes en période de migrations printanières.

Des centaines de grues cendrées volent par vagues successives et nous offrent un spectacle extraordinaire

 alors c’est le moment où jamais d’être aux aguets et de sortir son appareil photos comme ici près du Hameau de Couget au Bastit (crédit photo Jacky Duflot)

Conférence sur les ordres militaires

L'historien Yoan Mattalia évoquera leur histoire et le cadre de vie de ces communautés  religieuses  lors de cette conférence qui s'interessera aussi à la commanderie du Bastit

Les ordres religieux militaires du temple et de l'hôpital de Saint Jean de Jérusalem se sont implantés en Occident et plus particulièrement dans le Midi de la France dès la première moitié du XII e siècle ...

Rendez-vous à la salle des fêtes du Bastit à 20h30

 

Le Bastit village étoilé en 2016

 

Une Fête de la Nuit à la croisée des arts et des sciences. Une expérience de tous les sens. Une traversée de la nuit, de la fête au rêve en passant par l’aventure, le mystère... L’étrange ! La Fête de la Nuit ou comment « visiter la nuit », l’arpenter, l’observer, la vivre aux côtés de scientifiques, d’artistes et de noctambules de tous poils. La Fête de la Nuit, un évènement rempli d’étoiles, pendant un jour et surtout... une nuit ! 

Le dimanche 28 août à 11 h sera remis la charte "village étoilée" en présence de catherine Marlas président du Parc régional des causses du Querçy....venez nombreux pour cette célébration gratuite au musée de Cuzals à Sauliac sur célé!

Vendredi 09 septembre 2016 20h30 Salle Des fêtes du Bastit (Gratuit)

Sur le chemin d'Henri...

Sur invitation d'Hervé Destrel maire de la commune le samedi 25 juin, 25 personnes ont répondu présentes à une matinée éco-citoyenne pour des travaux de nettoyage sur un tronçon du chemin de Bourrets à Pouzalgues.

 

En effet, la municipalité a le projet de créer un chemin de randonnée pédestre d'une dizaine de kilomètres dont la boucle se formerait du Bastit en partant de l'église, en passant par:

Bel Air - Les 4 vents - le Lac de Mège - le lac de Pouzalgues - Bourrets - la route de Lunegarde et Le Bastit.

 

 

A 13 heures, tous ces bénévoles se sont retrouvés autour d'un pique nique convivial, offert par la commune en remerciement des efforts physiques fournis sur le chemin.

Réunions publiques dans le cadre du SCOT(le territoire du Nord de Lot en 2030)

Télécharger
La population est invitée à prendre connaissance du Projet...
Le Syndicat Mixte du Pays de la Vallée de la Dordogne, couvrant le Nord du Lot, élabore un SCOT depuis 2013. Aujourd’hui, il en ressort un projet construit par les élus qui porte la vision de notre territoire de demain, rural et moderne à la fois.
Tony PERRONE, du bureau d’études Urbadoc, vous présentera dans le détail le projet du Nord du Lot 2030 et l’ensemble de ses facettes (patrimoine, économie,tourisme, habitat, transports, commerce, énergies…).
PADD SCOT.pdf
Document Adobe Acrobat 515.6 KB

La chorale en tournée de Printemps!!!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Samedi 16 Avril à 20h30 - Eglise Saint-Blaise de Lavergne : concert des chorales du Bastit et de Douelle. Chants sacrés et profanes, variétés françaises et internationales et bien d'autres surprises...
Participation libre.
Organisation : Lavergne Point Rencontre.

 

Présentation des voeux 2016 sous de nouvelles couleurs!

Télécharger
La vie Quercynoise avec notre correspondant locale Solange Gratias
article LVQ voeux Le Bastit.pdf
Document Adobe Acrobat 583.1 KB

 

 

Le conseil entouré des Bastitoises et des Bastitois.
Le conseil entouré des Bastitoises et des Bastitois.

Près de 100 personnes ont participé, vendredi, à la cérémonie des vœux de la municipalité. C'est par une minute de silence que le maire Hervé Destrel invite d'abord l'assistance à rendre hommage aux victimes de 2015. Dressant le bilan 2015, l'élu se félicite de l'achèvement des travaux de la traversée du village (283 000 € dont 66 % de subventions) et de la construction du mur du cimetière (34 000 € dont 57 % de subventions). En 2016 le point le plus important sera l'élaboration de la carte communale rendue nécessaire suite à l'adhésion de la commune à Cauvaldor qui gère désormais l'attribution des permis de construire. Il informe et regrette que suite aux nouvelles lois les petites communes n'aient plus vocation à recevoir de nouveaux habitants. A l'avenir, les habitations devront être créées uniquement près des bassins d'emploi. Les habitants de la commune seront invités à s'exprimer sur cette carte communale lors d'une réunion. Parmi les autres projets on note l'aménagement d'un chemin, la poursuite de l'électrification, des études sur le réseau d'incendie et la construction d'un columbarium.

Revenant sur la nouvelle intercommunalité il dit qu'égalité et neutralité fiscales ne sont pas aujourd'hui identiques sur tout le territoire, que le pôle Gramat-Padirac a du mal à trouver sa place. «Ce n'est pas aussi mirifique que l'on aurait pu le penser. Nous devons maintenant attendre encore quelques mois pour savoir ce qu'il adviendra du nouveau schéma des intercommunalités proposé par la préfète», souligne-t-il. Saluant la présence de Gabin Angélibert né il y a juste un an et ayant une pensée émue pour Henri Lesieur et René Roumieux décédés en 2015, Hervé Destrel termine en remerciant toutes les associations et les personnes qui ont participé à la vie de la commune tout au long de l'année.

Résultat de recherche d'images pour "creche de noel"L'église du Bastit participe également cette année aux Rallye des crèches , retrouvez toute l'actualité sur le lien, et n'hésitez pas à faire un tour du côté de l'église St Blaise du Bastit

 

Cette année encore, la mairie du Bastit renouvelle son aide aux familles, en participant à l'achat des tickets de cantine, à hauteur de 160 € par enfant scolarisé à Gramat (en primaire et maternelle).

 

 

Un tableau de chasse exceptionnel.
Un tableau de chasse exceptionnel.

Lors de la battue hebdomadaire du dimanche 26 décembre les chasseurs de la société de chasse la Diane du Bastit-du-Causse ont accroché à leur tableau de chasse un premier grand cervidé.

Christian David, chasseur téméraire, résident et ancien garde particulier de la commune est l'auteur de ce prélèvement, un magnifique 12 cors irréguliers de 180 kg.

Thibault Destrel, le président de la Diane, précise que c'est seulement pour la deuxième année que la fédération de chasse du Lot leur a attribué un plan de chasse grand cervidé. Il souligne que tout le sud du Lot est colonisé depuis plusieurs années par une population de cervidés provenant essentiellement de la Dordogne. Se félicitant de cette première il rappelle que depuis quatre ou cinq ans, grands cerfs, biches et jeunes faons sont souvent observés lors de différentes traques réalisées sur le territoire du Causse.

 

 

Une salle des fêtes copieusement garnie.
Une salle des fêtes copieusement garnie.

Vendredi 6 novembre en soirée, plus de 40 personnes ont participé à la première veillée de la saison sur le thème des dolmens, organisée au Bastit par le Parc naturel régional des causses du Quercy. Nils Brunet, directeur adjoint du Parc en charge de la culture, a d'abord rappelé l'importance de l'implantation des mégalithes dans notre région. Avec plus de 600 dolmens et 23 menhirs, les causses du Quercy peuvent s'enorgueillir d'en être une des terres les plus riches.

Avec un diaporama composé de photos, plans topographiques, film 3D, Vincent Ard, chercheur préhistoire au CNRS et Emmanuel Mens, docteur en préhistoire, ont présenté un exposé particulièrement clair pour tous. L'assistance a découvert pourquoi et comment ces mégalithes avaient été édifiés lors du néolithique (-4 000 av. JC environ). Les deux intervenants ont expliqué les processus d'acquisition, de transformation et d'emploi des matériaux qui ont permis d'ériger des dolmens et des menhirs de plusieurs dizaines de tonnes. Quant à la mise en valeur des mégalithes de notre région, ont été évoqués l'aménagement des sites, la mise en place de panneaux, la modélisation en 3D. En fin de séance, un pot de l'amitié a été offert par la commune.

 

 

Le Pays d'art et d'histoire en visite , granges, tour et châteaux...quelques photos  de cette belle après-midi!


Présentation des voeux par Hervé Destrel, notre Maire à l'ensemble du village avec présentation du site internet

La vie Querçynoise-article du 15 janvier 2015

 La dépêche du Midi -article du 14 janvier 2015

Hervé Destrel pendant son intervention.
Hervé Destrel pendant son intervention.

C'est au tout début de la cérémonie des vœux, qui s'est déroulée le 9 janvier, que le maire Hervé Destrel a demandé aux Bastitois venus en nombre de bien vouloir respecter une minute de silence à la suite des derniers événements tragiques à Paris. Entouré du conseil municipal, il a ensuite dressé le bilan de 2014 sans oublier d'y associer l'ancien maire Jean-Paul Gratias. En ce qui concerne la démographie, il se réjouit de la naissance la nuit précédente de Gabin, fils de Pascal et Géraldine Angélibert. Au 1er janvier, la commune compte ainsi 172 habitants dont 115 électeurs. Deux mariages et un décès ont eu lieu l'an dernier. Et puis de nouveaux habitants sont arrivés : les familles Henon à Rigalou, Coquerel au Chambarat et Dagès au Bout de la Côte. Du côté des investissements réalisés, il souligne l'entretien de l'église, des travaux aux logements communaux, au cimetière, des achats de matériel informatique. Hervé Destrel remarque qu'un agent communal a été embauché à temps partiel. Il ne manque pas de rappeler que deux personnes de la commune ont pu rencontrer le président de la République lors de sa dernière visite aux abattoirs de Gramat. Pour 2015, il faudra gérer les travaux de la traverse, terminer les travaux engagés au cimetière et aménager le puits public du fond du village. Il informe que la première réunion de Cauvaldor s'est tenue à Bétaille et qu'il représentera la commune. Le maire a ensuite salué le dynamisme associatif : Le Bastit animation, La Diane du Bastit, la Chorale et le club du 3e âge, ainsi que Les amis du Tilleul. Enfin, le maire a dévoilé le nouveau site internet de la commune, à savoir lebastit-village.com.

La Dépêche du Midi correspondant Mr Cazal.