Pascale Destrel-Daemen propose des stages de six jours intitulés «jeûne et randonnée» dans son gîte Le Clos du Chevalier à Le Bastit. Nous l'avons rencontrée lors d'un stage le 2 novembre.

close
volume_off
 

Qui êtes-vous ?

Responsable du centre lotois de jeûne et randonnée, je suis agréée par la fédération francophone de jeûne et randonnée. J'ai suivi une formation à l'institut supérieur de naturopathie. Je suis également sophrologue, formée par A. Caycedo.

Comment avez-vous connu le jeûne ?

Vers 45 ans, je sentais mon énergie décliner, mon corps vieillir trop vite. Je cherchais un moyen efficace pour retrouver un mieux-être physique et mental. Après mon premier jeûne, je suis revenue rajeunie. Mes douleurs chroniques avaient pratiquement disparu et je débordais d'énergie ! Depuis, je jeûne deux fois par an, durant une à deux semaines. Je me réjouis de partager dorénavant mon expérience. D'autant plus que le jeûne est bonifié par les randonnées sur le beau causse.

Comment se déroule un stage ?

Pour des personnes majeures et en bonne santé, je propose des séjours jeûne Buchinger, des mono diètes ou des cures de jus frais. Tous les participants expriment le besoin de faire une pause pour la tête et le ventre. Le jeûne se prépare par la descente alimentaire et est suivi par une reprise progressive des aliments. Des études réalisées entre autres par V. Longo, gérontologue, démontrent l'intérêt du jeûne. La journée type : à 9 heures, jus ; à 9 h 30, éveil corporel ; à 10 h 30, randonnée ; à 14 heures, repos ; à 15 heures, sauna, spa, piscine, des ateliers de bien être soutiennent le processus de détox ; à 18 h 30, bouillon de légumes, conférences.

Tél.06 23 13 78 82 ou www.jeune-leclosduchevalier.fr.

Mardi 17 septembre Hervé Destrel, maire de Le Bastit, a présenté le nouveau secrétaire de mairie Christian Baietto.

close
volume_off
 

Arrivé après le départ en retraite d'Eliette Angelibert, originaire de la région cannoise, Christian Baietto a exercé sa fonction depuis une trentaine d'années dans plusieurs communes des Alpes maritimes et des Alpes-de-Haute-Provence. Il confie : «Mon épouse Béatrice cherchait à installer une crêperie quelque part en France. Suite à une opportunité qui s'est présentée à Gramat elle a repris en août sous l'enseigne Crêperie chez BB l'ancienne crêperie Le Rozel, 4 rue de la balme. Après avoir recherché un poste de secrétaire dans une commune proche de Gramat j'ai postulé pour celui de Le Bastit. Ma prise de fonction est officielle depuis le 1er août».

Le maire se félicite d'avoir pu rapidement trouver un nouveau secrétaire en remplacement de l'ancienne secrétaire qui avait été au service de la commune pendant 42 ans. Il profite de l'occasion pour rappeler l'importance du secrétaire de mairie dans une commune rurale : «C'est un agent qui doit être polyvalent et à l'écoute de tous les concitoyens. C'est un relais majeur entre la population et le maire. Avec les projets en cours dans la commune, notamment celui de l'ecobarri il ne va pas manquer de travail. Je souhaite la bienvenue à monsieur Baietto dans notre commune et une bonne intégration dans notre région». Les nouveaux horaires d'ouverture du secrétariat au public sont les suivants : mardi de 16 heures à 18 h 30, jeudi de 9 heures à 11 heures, samedi de 9 heures à 11 heures.



Vendredi 11 janvier, à la salle des fêtes, une grande partie de la population du village s'était déplacée pour assister à la cérémonie des vœux de la municipalité. Après avoir adressé à l'assistance ses meilleurs vœux et ceux du conseil municipal le maire Hervé Destrel commence son intervention en rappelant l'état civil de 2018 : deux naissances, un mariage et quatre décès. Le Bastit compte actuellement 157 habitants. Deux nouvelles familles se sont installées sur la commune l'an passé. Il souligne que les finances sont saines et équilibrées et que le taux d'imposition est inchangé. Installation de deux citernes incendies, nettoyage de la fontaine des Roumieux et du lac de Mentine, mise en accessibilité des toilettes à la salle des fêtes, installation d'une signalétique intérieure locale, mise en place d'un défibrillateur sont parmi les principaux travaux réalisés en 2018. Dans le cadre de ses compétences Cauvaldor a rénové 500 m de voirie. Le maire regrette que les rapports administratifs avec cette communauté soient toujours aussi compliqués. Il informe la population qu'une prochaine consultation aura lieu très prochainement sur le PLUIH mis en place par Cauvaldor. Il invite vivement les habitants à se déplacer à cette occasion pour donner leur avis sur ce sujet. Il se félicite que le village ait été labellisé «Villes et villages étoilés». C'est le signe de son engagement dans la lutte contre la pollution lumineuse. La réalisation de l'écobarri sera au centre des projets 2019. Il espère que la mise en place à Péchaud d'un relais téléphonique permettra enfin de supprimer la zone blanche. Son intervention se termine par des remerciements appuyés envers Eliette, la secrétaire de mairie qui va prendre sa retraite en juin, Alain, l'employé communal qui œuvre régulièrement à l'entretien, à l'équipe municipale et à tous les bénévoles des associations qui animent la vie du village. Bulles et petits fours partagés ont clôturé la soirée.

Ils font revivre les vigiles d'Hadrien

Gilles Cazal en vigile de la Rome impériale
Gilles Cazal en vigile de la Rome impériale

Une animation très originale était proposée aux visiteurs du vide-greniers organisé par «Le Bastit Animation» dimanche 26 juillet. Gilles Cazal, tulliste et bastitois de cœur par sa famille, avait installé un barnum pour présenter l'association de reconstitution historique «Pax Romana». Entretien.

Quand et pourquoi avez-vous décidé de créer cette association ?

J'ai débuté en participant à des reconstitutions historiques en habits avec une petite association corrézienne. En 2006 nous étions présents à l'extérieur du Stade de France à l'occasion du spectacle Ben Hur. C'est à ce moment-là que j'ai commencé à m'intéresser à la période romaine.

Quels sont les objectifs de Pax Romana ?

Je me suis beaucoup documenté sur cette époque et j'ai fondé Pax Romana en 2010. L'objectif de notre association est de faire découvrir les vigiles de la Rome impériale. Ces vigiles sont les premiers «soldats du feu» de l'histoire. Ils ont été créés au Ier siècle après JC par l'empereur Auguste. Il y avait à l'époque 7 cohortes de vigiles qui rassemblaient plus de 7 000 hommes.

Quelles sont les activités de Pax Romana ?

En partenariat avec des associations amies comme «Augustus Caesar Praetoria» ou «Via Romana» nous fabriquons nos propres tuniques qui correspondent à celles portées par la «Cohors Prima Vigilvm» sous le règne d'Hadrien. Nous réalisons des répliques de jeux utilisés à cette époque : jeux de noix, jeux de plateaux, osselets… ainsi que des panneaux explicatifs concernant cette période.

Vous déplacez-vous lors de manifestations ?

- Comme vous le voyez aujourd'hui au Bastit notre association se déplace bénévolement pour faire découvrir la vie de nos ancêtres à l'époque Gallo-Romaine. À cette occasion, nous proposons aux enfants de jouer avec les jeux antiques que nous exposons.

Pax Romana sera présente à Tulle au festival ludique «CRÔC» les 15 et 16 août. On peut contacter l'association au 05 55 20 80 10 – 06 75 92 84 39 et sur contact@pax-romana.fr

Avec le début du temps de l’Avent, toutes les paroisses du secteur de Gramat-Rocamadour,  s’affèrent autour de l’édition 2016 du « Rallye des Crèches » qui devient progressivement un  "must" incontournable.

En quoi cela consiste ? C’est le principe d’une chasse au trésor, surtout dédiée aux enfants, avec la découverte des crèches de Noël qui débute avec le premier dimanche de l’Avent jusqu’à la Chandeleur (2 février).

Notre église St Blaise participe activement grâce à la participation de Jeannette Roumieux .

Visiter les églises de notre région à cette époque où elles sont décorées d’une crèche est toujours un émerveillement. Les enfants et leur famille peuvent les parcourir, un livret à la main et répondre à 5 énigmes regroupées dans ce livret au sujet des liens entre la science et la foi. En effet, à côté des crèches se trouvent installés des panneaux où sont données les réponses à ces 5 énigmes. Nul besoin de visiter tous les lieux ! 5 suffisent mais comme les crèches sont toutes différentes, la curiosité peut pousser les familles à pousser la porte d’autres églises !

Bonne découverte !

Les horaires dépendent des Eglises (horaires exacts précisés sur le livret)..Le livret et les églises contiennent bien d’autres petits secrets. Livret disponible dans les bureaux d'accueil de l'office de tourisme de Rocamadour, St-Céré, Martel et Souillac.  Eglises de : Alvignac, Bio, Carlucet, Flaujac-Gare, Gramat, Issendolus, Lavergne, Le Bastit, L’Hospitalet, Lunegarde, Mayrinhac le Francal, Miers, Padirac, Prangères, Reilhac, Rignac, Rocamadour, Scelles, Saint Chignes, Thégra, Thémines

Une messe sera célébrée le vendredi 30 décembre à 11h en l'église St Blaise du Bastit


Commémoration du 11 novembre 2014 avec le fleurissement du monument aux morts ainsi que deux tombes de deux soldats morts pour la France inhumés dans notre cimetière du Bastit.

 

A cette occasion, une messe a été dite pour rendre hommage à nos soldats suivie d'une bénédiction par l'Abbé Ronan des deux tombes.

Des livres sont présents sur le sujet très bien détaillés et riches de photos et de témoignages /14/18 dans le Lot

 

 

 

 Ils étaient une soixantaine à se retrouver au cimetière pour fleurir les tombes des deux poilus enterrés sur la commune, Albert Engelibert, décédé en Serbie le 21 janvier 1918, et Emile Montpeysen, décédé des suites de ses blessures le 19 septembre 1917 à Cahors. Au monument aux morts, le maire Hervé Destrel a fait l'appel des morts. Eliette Angelibert, la secrétaire de mairie, a lu une lettre narrant le passage dans la commune d'une division allemande le 22 juillet 1944, écrite à l'époque par les écoliers et leur instituteur Maurice Guiral. Lecture du message ministériel, minute de silence, Marseillaise et dépôt de gerbe par de jeunes enfants ont précédé le verre de l'amitié.(cf la dépêche du midi-Mr Cazals).

 

Télécharger
Article de la Vie Querçynoise nov.2014
par notre correspondante Mme Gratias Solange
11 novembre 2015 article vie querçynoise
Document Adobe Acrobat 53.9 KB

 

Présentation le vendredi 24 Octobre 2014 à la salle des fêtes du futur site internet du village, suivie de la présentation à tous les habitants, des travaux à venir de la traversée du Bastit.

 

A l'ordre du jour:

 

- la présentation du projet du site et possibilités à tous de prendre connaissance de ce nouvel outil de communication afin de faciliter leurs démarches et s'informer de la vie du village...

 

-  Suivi de l'agenda des travaux de la traversée du Bastit avec les détails sur plan d'après le document fourni par le bureau d'études "GETUDE" avec le nom des entreprises, les prix et celle qui en définitive fût retenue par le conseil municipal. 

 

Article de la dépêche du Midi:

. Les objectifs retenus sont de 2 ordres : sécuriser la traverse du village par la mise en place de zones de ralentissement, par une signalétique spécifique et l'aménagement des croisements. Le haut du bourg sera mis en valeur par la création de parkings enherbés, la redéfinition des voies et des intersections ainsi que l'implantation d'un nouvel éclairage public. L'investissement pour ce projet a été chiffré à 220 000 €. Le plan de financement comprendra des subventions État/Région/Département, des fonds libres et un emprunt.

 

Les travaux débuteront fin novembre et se termineront au printemps. Le débat sur ces différents points s'est poursuivi pendant le pot de l'amitié.(cf dépêche du midi- Mr CAZALS)

 

Télécharger
Article de notre correspondante de la vie Querçynoise
Mme Gratias Solange
traversee du village article de la vie q
Document Adobe Acrobat 127.3 KB

Du tir nature sur cibles 3D

,

Le Bastit(46)

Archers et bénévoles.
Archers et bénévoles.

Un concours de tir sur cibles 3D, organisé au Bastit par les Archers du causse de Gramat, dimanche 21 septembre, a réuni 51 archers représentant 24 clubs venus de douze départements. Deux parcours avaient été élaborés par Jean-Marc Chièze et les bénévoles du club.

Chaque parcours comprenait 20 cibles d'animaux volumétriques de tailles variées. Le concours s'est déroulé par peloton de cinq archers tirant chacun dans un temps imparti 80 flèches, soit 2 par cible. Quatre arbitres, Thérèse Droui (Cahors), Gisèle Gallet (Graulhet-81), Maurice Dejean (Salmiech-12) et Frédéric Caillaudaud (Gourdon) ont veillé au bon déroulement de la manifestation. La compétition a pu se dérouler grâce à M. Malaurie, qui a mis un terrain à disposition, et au soutien du Comité départemental.

Après proclamation des résultats, la journée s'est terminée autour du pot de l'amitié. Le prochain rendez-vous pour un tir nature au Bastit est fixé au 9 novembre.

Le Bastit. Un mai à l'échelle du conseil municipal

  •  Le Bastit. Un mai à l'échelle du conseil municipal
Planter un mai en honneur aux élus est une tradition toujours bien vivante dans notre région. Les Bastitoises et Bastitois n'y ont pas dérogé. Samedi 17 mai en fin d'après-midi, après qu'un blason a été placé à l'entrée de l'allée qui mène à sa maison, Hervé Destrel, le nouveau maire, a invité ses concitoyens à partager le pot de l'amitié. Tous se sont retrouvés ensuite à la mairie pour la mise en place du mai. "Un mai de 11 m (1 m par conseiller), en chêne du Causse de Rigalou"

un produit France, précisent avec humour les responsables chargés de son implantation. Un repas convivial a clôturé cet agréable moment.

 Planter un mai en honneur aux élus est une tradition toujours bien vivante dans notre région. Les Bastitoises et Bastitois n'y ont pas dérogé. Samedi 17 mai en fin d'après-midi, après qu'un blason a été placé à l'entrée de l'allée qui mène à sa maison, Hervé Destrel, le nouveau maire, a invité ses concitoyens à partager le pot de l'amitié. Tous se sont retrouvés ensuite à la mairie pour la mise en place du mai. "Un mai de 11 m (1 m par conseiller), en chêne du Causse de Rigalou

 

Issendolus, Couzou, Carlucet, Le Bastit, Bio... un bel éventail de vestiges, de lacs et des sites magiques

Villes et villages - le Bastit(46)

Issendolus, Couzou, Carlucet, Le Bastit, Bio... un bel éventail de vestiges, de lacs et des sites magiques
Issendolus, Couzou, Carlucet, Le Bastit, Bio... un bel éventail de vestiges, de lacs et des sites magiques

Thégra, qui célèbre ses noix, a aussi bien d’autres atouts dans son panier, à l’instar d’autres villages qui offrent de passionnantes découvertes. Jugez plutôt…

À Couzou : petites maisons paysannes et château de la Parmonie. Carlucet : riches peintures murales de l’église et point de vue du Moulin à vent de la Comté, en fonctionnement.

Le Bastit : vestiges d’une ancienne commanderie templière.

Une curieuse église, de belles maisons, un grand lavoir et des caselles se dressent à Reilhac.

Et encore des maisons exceptionnelles, des sites naturels magiques sont à découvrir à Issendolus (sur notre photo, une randonnée découverte) , Bio, Thémines et Théminettes. Et surtout, n’hésitez pas à effectuer la balade à pied «La boucle du Moulin du saut». Enfin, le sport est omniprésent dans ce périmètre du département qui n’a rien à envier aux autres secteurs. La force du rugby et son esprit festif rejaillissent sur l’ensemble du Pays de Gramat.